Comment bénéficier de la prime Macron ?

La prime Macron est une aide sociale sous forme de prime exceptionnelle que les employeurs versent à leurs salariés sur la base du volontariat. Malheureusement, ce dispositif n’est pas ouvert à tout le monde. Comment bénéficier de cette prime ? Plus d’informations à travers cet article.

Les conditions pour bénéficier de la prime

Encore appelée Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, la prime Macron est versée depuis 2019 et suivant des conditions bien précises.

A lire également : C'est quoi le plafond non utilisé pour les revenus ?

Premièrement, vous devez être un salarié sous contrat de travail. Les chômeurs ne sont donc pas concernés. En plus de disposer d’une preuve légale vous attribuant le statut de travailleur, il est important que votre employeur adhère à cette prime par un accord d’intéressement. Pour 2022, cet accord peut être signé pour moins de trois ans sans être inférieur à une durée de 12 mois. Vous ne serez donc pas pris en compte si les allègements fiscaux proposés n’intéressent pas l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

La seconde condition  importante concerne la catégorie des salariés bénéficiaires. Bien évidemment, étant une prime visant à soutenir le pouvoir d’achat des français, il serait maladroit de la destiner à tous les fonctionnaires. La barrière fixée a rapport avec le revenu mensuel du travailleur. Ainsi, la prime Macron s’adresse à tout salarié dont le revenu mensuel est inférieur ou égal à 3 fois le montant du SMIC par mois. Autrement dit, votre revenu net par mois ne doit pas dépasser 3 774 euros, si vous souhaitez avoir accès au PEPA. Pour déterminer les bénéficiaires, les revenus encaissés sur les 12 derniers mois  avant le versement de la prime sont pris en compte. Il faudra donc cumuler au plus 57 220,92 euros bruts pour tous les 12 mois afin d’espérer recevoir la prime Macron.

A découvrir également : Comment avoir 130 € à Boursorama Banque ?

Le montant de la prime Macron perçu

La prime Macron vous permet dans sa formule 2022, de bénéficier d’un plafonnement allant de 1 000 euros à 6 000 euros.

Dans le cas où votre employeur dispose d’un accord d’intéressement pour salarié, vous pourriez bénéficier de cette prime défiscalisée jusqu’à hauteur de  6 000 euros. Ce montant était précédemment plafonné à 2 000 euros.  Il est aussi possible que votre prime avoisine ce nouveau montant si l’entreprise a mis en place une politique de valorisation des métiers de la seconde ligne. De même, la mesure est applicable aussi pour toutes les entreprises, disposant au plus de 50 salariés. Par contre, attendez-vous au plus, à 3 000 euros, si l’entreprise pour laquelle vous travaillez ne dispose d’aucun accord d’intéressement.

Rappelons que ces montants ne sont que des références et qu’il revient à chaque entreprise de fixer la prime à verser tout en respectant les règles d’application.