Comment déclarer son congé parental ?

Le congé parental est une disposition légale qui permet de prendre quelques jours de congé dans le but de s’occuper de son enfant.

Ce congé dépend du nombre d’enfants nés ou adoptés. Vous envisagez de déclarer votre congé parental ? Voici quelques conditions à remplir.

A découvrir également : Est-ce qu'une séance chez un psychologue peut être remboursée ?

Déclarer votre congé parental : tenir informer votre employeur

Prévenir votre employeur de votre congé parental est la première chose à faire. Il s’agit de lui adresser une lettre formelle en y expliquant les motifs de votre demande.

Pour un congé parental qui intervient après le congé de maternité, la demande doit être formulée un mois avant la date de congé parental.

A lire également : Pourquoi faire une liste de naissance ?

Dans tout autre cas, votre demande doit être formulée deux mois avant. Après avoir informé votre employeur de votre congé parental, assurez-vous d’avoir reçu sa réponse.

Il peut accepter ou refuser. Cela dépend. Au cas où il accepte, vous pouvez alors déclarer votre congé parental à la CAF ou à la MSA.

Le congé parental vous donne droit à la PreParE. Une allocation de la CAF ou de la MSA pour les congés parentaux. Pour obtenir cette aide, il faut adresser une demande aux services de la CAF ou du MSA.

Retenez que cette demande doit intervenir à la fin du congé de maternité ou du congé de paternité. Dans les deux cas, si vous désirez déclarer des congés partiels, votre employeur est tenu d’être informé et de remplir votre demande.

Quels sont les critères pour bénéficier du PréParE ?

Pour bénéficier du PréParE, vous n’êtes pas obligé d’avoir des ressources financières. Néanmoins, vous devez remplir quelques conditions qui vous garantissent la jouissance de vos congés parentaux.

Pour en avoir droit, assurez-vous d’avoir au moins 1 an d’ancienneté dans l’entreprise à la date de naissance ou d’adoption de l’enfant. Votre enfant doit avoir au moins l’âge de 3 ans si cet enfant est né de vous. Moins de 20 ans si c’est une adoption.

En dehors de ces critères, l’allocation peut être accordée au père ou à la mère de l’enfant. Mais il faut obligatoirement que l’un des deux parents réduise ou cesse ses activités. Dans tous les cas, le congé n’est pas cumulable.

Pour être certain de profiter de ces congés parentaux, vous devez avoir cotisé à l’assurance vieillesse : 8 trimestres au minimum pour un enfant dans les deux dernières années. Pour un 2e enfant, vous devez avoir contribué dans les quatre dernières années.

Et pour un 3e enfant, avoir participé à l’assurance, dans les cinq dernières années. N’hésitez pas à consulter le site de la CAF ou celui de la MSA pour toutes les formalités et les démarches utiles.